J'ai trouvé DIEU !

Pour certains c'est l’œuvre et le temps de toute une vie. D'autres vont jusqu'à s'enfermer entre les murs épais d'un monastère afin de se placer comme le dit la chanson "plus prèèès de toiii mon Dieuuu". Ils vont jusqu'à se couper du monde et prier sans relâche habillés en robes noires à capuches dans des cellules sans fenêtres. Ils vont même jusqu'à en oublier la beauté des femmes et que leur zizi puisse servir à autre chose qu'à vidanger...foutus masochistes.

D'autres passeront leur vie à s’accroupir le nez sur le tapis, en troupeaux soumis, tournés vers l'est, sans manger ni boire. Ils vous expliqueront dans leur barbe qu'il n'y a qu'un seul dieu, que c'est le leur, et qu'en plus  il est grand, vachement (la vache ils peuvent !) plus grand que les autres ! Accessoirement, pour pouvoir justifier sous l'assentiment de leur tout puissant leurs petites haines quotidiennes, ils cherchent entre 2 prières ce qui pourrait devenir le nouveau pêché et la nouvelle fatwa de la journée. Eux ont tellement peur de leur diablotin de zizi qu'ils ont trouvé coutume de voiler la beauté de leurs femmes...foutus masochistes !

 

Hé bien dans ce monde de véritables masos de la prière, j'ai trouvé DIEU ! le vrai ! Hamdoulah ! Je viens ici annoncer la bonne nouvelle aux hommes de ce monde ! Aux barbus en babouche, aux chauves capuchés en nu-pieds, aux rabins et leurs grands chapeaux qui n'en finissent plus de se lamenter, aux fous de Jéhovah qui n'osent plus sonner chez moi, et même jusqu'aux évangélistes nazis du texas...Allez Louya ! Hop ! Qu'on se le dise ! Dieu n'est ni là haut ni dans les yeux bovins de la vache sacrée, Dieu est ici bas sur terre, car Dieu habite ... à VILLENEUVE TOLOSANE !

Dieu a trouvé refuge dans cette petite bourgade tranquille de la couronne toulousaine, véritable cité dortoir, avec son centre culturel Marcel Pagnol, ses petites arcades de briques roses toulousaines, ses 3 platanes aux troncs noueux et à l'accent ombragé, une petite ville où il était sûr de passer incognito le petit malin ! J'ai trouvé Dieu en 14 heures à peine (ce qui fait 2x7, chiffre sacré s'il en est), record battu !!

Je m'explique (enfin !). Ayant foi en mon métier de marcheur invétéré, sans autre but que de garnir des fentes de publicités inutiles, au bout de 14 heures d'activité, ma mission a prit un tournant très divin lorsque, rue des marronniers, je suis resté figé face à une boite aux lettres somme toute banale, mais sur laquelle était mentionné : CHRIST. Oui mes bien chers frères, mes bonnes sœurs, vous avez bien lu...il n'y avait pas marqué Mr CHRIST ou Mr et Mme Robert CHRIST, ni même Famille CHRIST,... non, seul CHRIST, en lettre aussi capitales que cette découverte, était inscrit sur la divine boite.

 

Comme pour confirmer que le tout puissant vivait bien là et se révélait à moi, misérable païen et publicitaire ambulant au compte du grand capital des marchands du temple, la même inscription, capitale, était reproduite sur la divine sonnette de la divine demeure. ( Par contre, aucun indice probant ne s'est révélé à moi dans la poubelle jaune, celle des papiers à recycler, celle du mardi, excepté un vieux Figaro et quelques bouteilles vides de Badoit qui, jusqu'à preuve du contraire, n'a rien d'une eau bénite ! )

 

 

Pour certains c'est l’œuvre et le temps de toute une vie. Comment ne pas voir dans le fait que Dieu se révèle ainsi à moi en si peu de temps, une évidente injustice face à la masse de croyants qui peuple les temples et les manifs pour tous ?!  Je ne m'accroupis que devant ma femme et mes enfants. Lorsque je jeûne c'est davantage une question de foie que de foi. Je ne jure rien devant personne, je ne demande ni pitié ni jugement de mes actes et de mes pensées. Je suis libre et libéré de toutes les bondieuseries. Je ne mets pas ma conscience sous verrous. Je plastique les murs que construisent les religions entre les hommes. Sur un chantier j'en suis même à faire exprès de passer sous les échelles alors que chacun passe son temps à les éviter en baissant les yeux, c'est dire ! Et puis pour tout vous dire, mon zizi à moi, même pas divin, m’emmène régulièrement au ciel, divin pêché, direct au 7ème !

Pourtant...pauvre hédoniste que je suis, misérable pêcheur misanthrope aux pensées vagabondes et zizi au vent, oui ! j'ai trouvé DIEU, et il s'est révélé à moi en 14 heures à peine !!

Hé les pieux, les culs bénis, les moines et les enfants de choeur ??!! Vous ne sentez pas ? mais si, sentez bien ! Ca fleure pas un peu l'arnaque là ? 14 heures je vous dis ! Pour sûr, une véritable arnaque, vieille de plus de 2000 ans...

 

***

J'ai trouvé Dieu ! il est pas loin d'être cool...

A part ça, comme si cette découverte divine m'avait donné 4 jambes de plus, j'ai continué ma mission quelques 30 heures supplémentaires. Ainsi, sous un soleil harassant, Dieu m'offrit le teint halé des beaux gosses disciples du surf. Et dans la série je trouve des noms rigolos sur les boites aux lettres parce que ça m'fait un but, il faut savoir quand même que dans la même ville que Dieu, Mr et Mme COOL habitent juste à côté, au bout de la rue des Maronniers, tu prends à gauche et hop, pile poil au numéro 9 de l'avenue Jean-Jaurès !  La fatigue aidant (c'est crevant de trouver Dieu !), cela m'a fait beaucoup rire, tout seul avec mes 6 jambes, sous l’œil canin et stupéfait des gardiens de leur temple...

 

***

J'ai trouvé Dieu ! mais pas elle...

Dernière petite anecdote du travailleur que je suis devenu, parce qu'il n'y a pas de sot métier, et parce qu'on a tous un truc à raconter sur la vie professionnelle qu'on mène, j'ai eu l'occasion de dégoter 15 heures d'enquête ! Vous savez ces gens propres sur eux qui dans la froideur consumériste d'une galerie marchande n'ont rien d'autre à vous vendre que leur bonne volonté et la chaleur d'un sourire de beau gosse bronzé illuminé...

- Bonjour Mademoiselle (tant qu'à faire !), vous auriez 5 minutes pour répondre à une enquête de satisfaction concernant le centre commercial ? Enquêteur quoi. On parle, on poireaute un peu comme des couillons. On libère aussi le chasseur qui sommeille en nous afin d'atteindre l'objectif fixé par Edouard, le Dieu des Leclerc, de 9 fifiches à remplir à l'heure. Évidemment on voit et on rencontre de tout...

En première place du top 3 des meilleurs moments du best of du bêtisier de ces 15 heures d'enquête, me revient en mémoire cette charmante quadragénaire très souriante et agréable au premier abord, quoiqu' un peu débordée par ses 4 gamins, mais qui trouvait tout, absolument tout archi-nul ! Il est de ces gens qui, un petit peu aigris par leur vie, se défoulent sur les caissières et les têtes de gondole, ce qui peut aller encore plus loin ! jusqu'à ça :

- Si je vous dis "Ce centre est bien adapté pour les personnes à mobilité réduite", vous être : 1 - Tout à fait daccord ; 2 - Plutôt d'accord ; 3 - Plutôt pas d'accord ou 4 - Pas d'accord du tout ?

- Ha là je suis pas d'accord du tout ! c'est pas bien adapté aux handicapés ici, nan nan nan, pas bien du tout ! Regardez donc ! Y'a même pas d’ascenseur, c'est grave quand même !

Imperturbable, je coche machinalement la case, la 4 : Pas d'accord du tout. Un enquêteur n'ayant pas le droit d'avoir un avis afin de ne pas orienter les réponses du questionné, je n'ai pas pu m'empêcher de fauter professionnellement en osant préciser timidement un détail qui m'a parût d'un seul coup important :

- Oui c'est vrai qu'il n'y a pas d’ascenseur mais en même temps, il n'y a pas...d'étage Madame.

Et la madame de me répondre, sans se douter qu'elle ferait le bonheur et la bonne humeur de ma soirée :

- Ha oui c'est vrai, tout est au rez de chaussé, mais...MAIS ! MAIS ! s'il y avait eu un étage ben...y'aurait même pas d’ascenseur !

Tout est une question de degré. En prenant ce dialogue au 4eme degré j'ai eu un instant ce sentiment étrange d'interroger LE CHAT de ce cher Mr Geluck...

_______

 

Conclusion : j'ai besoin de vacances non ?! Quis invenit palavas les flots Christus in aquis. Amen !

J'ai trouvé DIEU ! C'est un métier.
Tag(s) : #Culs bénis, #Je travaille la vie est belle !

Partager cet article

Repost 0