4 ans après la tempête Xynthia, des quartiers entiers de la presqu'île de Fouras, rachetés par l'Etat pour être détruits, sont livrés aux 4 vents, aux embruns salins, à la rouille et aux souvenirs confortables de quelques belles vues sur mer.

Les fantômes éventrés et engrillagés, sont comme des cicatrices ouvertes. Ils cotoient en attendant le coup de grâce quelques demeures encore en vie. Le chaos de quelques heures laisse place au simple bruit du temps qui passe : le silence.

Comme tout ce qui est fermé au public, je n'ai pas résisté à l'envie de laisser y trainer mon oeil...

 

Vues_sur_MerVues_sur_Mer
Vues_sur_MerVues_sur_MerVues_sur_Mer
Vues_sur_MerVues_sur_MerVues_sur_Mer
Vues_sur_MerVues_sur_Mer
Tag(s) : #Photos, #[Mon] PHOTOGR@PHIMZE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :