cj=hecksoundbillyJ'ai une fâcheuse tendance à force de courir les nouveautés, parfois déjà poussiéreuse d'ailleurs, à adorer les premiers albums ... j'aime me faire surprendre, me faire choper l'âme en plein vol par un ou une artiste, sa musique, ses paroles, son style, et tout ce que ça me fait en dedans sur de simples vibrations du tympan !...

et de ce fait je me précipite moins facilement vers un second album car forcément la surprise est atténuée, de sorte que le tympan ne fait pas vibrer le dedans de la même façon...

 

Très agréablement surpris par la pêche et tout le reste de la belle Mademoiselle K version 1er album, je ne viens pas ici parler du second, bien sûr, j'vais pas non plus foutre en l'air ma petite intro quand même !... c'est juste que par certaines intonations de la voix je me suis fait sacrément surprendre par sa cousine, cousine toutefois éloignée musicalement, Julia Lanöe, chanteuse du duo français MANSFIELD TYA.

 

Beaucoup de piano, guitares, des mélodies riches parce que dépouillées, et une voix légèrement délavée, usée, qui se prête si bien à l'univers mélancolique du groupe. Tantôt en anglais, tantôt en français, tantôt en violon, toujours en frisson...le duo arrive à vous prendre ainsi avec un texte et 3 notes qui sont bien plus que ça...parfois une seule basse qui sonne, toute chaude, avec cette voix qui ne fait pas que dire ou chanter, c'est ... unique, c'est surtout à écouter d'urgence !

J'ai rien trouvé à jeter de tout l'album, qui est déjà pour moi en tout cas, un excellent album, finement et intelligemment (finelligement quoi) produit !... viv'ment le second ! :-)

 

 

Tag(s) : #CHRONIQUES MUSICALES

Partager cet article

Repost 0