permis à point ... dans ta face!

Monsieur,

 

Je vous écris car mes enfants étant scolarisés à l'école Jean Jaurès et mangeant deux ou trois fois par semaine à la cantine, il nous a été demandé récemment de signer le système de permis à point.

Je tenais à vous faire part de notre décision de refuser de signer ce permis à point, et de maintenir toute fois nos enfants à la cantine.
 

Nous trouvons anormal d'en arriver à un tel système alors que nos enfants sont censés être encadrés humainement par des personnes qualifiées en matière de pédagogie, de relations adultes-enfants, avec tout ce que celà entraine normalement en compétences au niveau de l'autorité et du dialogue avec les enfants.

Nous trouvons anormal qu'un tel systeme ne soit pas discuté avec les parents. Nous trouvons anormal qu'avant d'en arriver à cette solution extrême qui est un avoeux d'impuissance et d'échec pédagogique, vous n'ayez pas envisagé des solutions autres: renforcement et formations des équipes en place, insonorisation des salles de cantine, etc...

 

Nous trouvons injuste un tel système que beaucoup de fédérations de parents d'élèves en France font retirer des cantines en déclarant très justement par exemple que:

 

" Le seul permis à point autorisé en France, c'est celui concernant la conduite, réservée à des adultes qui ont achevé une formation. Les enfants des écoles sont, eux, encore en phase de formation. Leur attribuer d’office un permis revient à nier leur identité de citoyens en construction. Les enfants ont besoin d’adultes pour les conseiller, les guider, leur montrer l’exemple et au besoin leur rappeler les règles et réprimander. Pour assurer une véritable éducation il faut des adultes compétents, en nombre suffisant. Nous constatons que plus les personnels d’encadrement se font rares, plus les permis à points fleurissent ! Les sanctions sont tarifées et automatisées au mépris du principe général du droit de l’individualisation des sanctions.

D'autre part, les permis à points cantine ne sont pas légaux car ils ne respectent pas trois principes fondamentaux du droit français : celui qui stipule qu'une sanction ne peut pas être systématique ; un autre qui veut que la sanction soit individuelle. Et enfin, l'autre qui précise qu'il faut avoir la possibilité de contester les faits."

 

Je vous demande donc par cette lettre de m'indiquer si un extrait de délibération a été envoyé au préfet pour qu'il puisse exercer son contrôle de légalité à propos de ce permis à point.

 

Loin de nous l'idée de penser que les enfants ne doivent pas être sanctionnés, nous sommes nous même d'anciens animateurs et connaissons les réalités et les difficultés du terrain avec les enfants; loin de nous l'idée de tirer à boulets rouges sur des équipes d'animation des interclasses qui font certainement leur maximum, mais n'existe-t-il pas des punitions justes et intelligentes qui éviteraient de revenir 40 ans en arrière avec le système des bons points et des images?  

 

Nous restons à votre disposition pour plus de renseignements, et souhaitons une réponse claire de votre part en tant qu'élu sur le sujet.
Tag(s) : #BAFOUILLES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :