J'ai lu quelques critiques concernant ce livre de Marc Lavoine. La principale veut que "ce livre manque d'intrigue".

 

Je dirai qu'au contraire, c'est bien parce que ce livre n'a pas d'autre intrigue que la vie d'une famille modeste, parisienne, banlieusarde...pas d'autre intrigue que la vie qui n'en manque pourtant pas, la vision des enfants sur leur famille, leur enfance, tout au long de la vie, l'admiration d'un père par son fils, la sagesse du pardon, ... dans une période de l'histoire toute aussi familière. C'est bien pour tout cela, doublé d'une écriture particulièrement fluide et pleine de gouaille poétique de titi de banlieue, que ce livre m'a touché, en plein coeur. C'est con je sais mais l'on se sent dans ce livre un peu comme entre deux couplets d'une chanson de Renaud, au chaud, quand il savait encore écrire, il y a longtemps. Et même qu'on pleure à la fin de la fin, puisque toute histoire de famille se termine toujours immobile autour d'un lit de mort et d'un front froid que l'on embrasse une dernière fois.

Certaines choses restent suspendues, comme des morceaux de temps dans une cachette

La beauté n'est rien à mes yeux sans la force et le combat d'une gentillesse, sans la flamme des sentiments, l'exigence du travail : l'honnêteté. Ce succès, je le remets en jeu chaque fois, pour être enfin accepté pour ce que je suis.
Pourquoi je me connais si peu ? Pourquoi je ne sais rien ? Dans ce monde plein de gens savent tout ou le prétendent, ils font tous si bien semblant...Sont-ils meilleurs et plus forts que moi ? Pourquoi je place les femmes sur un piédestal si haut que je ne peux y atteindre ? Le bonheur est-il un salaud ?
Docteur, je ne viendrai plus vous voir de peur de trop me voir. Et puis je reviens et puis je m'évade et puis je reviens encore.
Je poursuis ? Docteur ? Oui ? Il me reste encore du temps ? M'en reste t-il ?

L'amour est une tentative aussi fringante qu'autrefois. Je comprenais que, malgré les chagrins, les erreurs, les échecs et la défaite, j'avais, grâce à mes parents, le goût du bonheur, du combat et des victoires.

Tag(s) : #DES MOTS ET DES AUTRES, #M'homme qui ment, #marc lavoine

Partager cet article

Repost 0