Il y a tant d'outils pour faire changer le monde dans notre belle démocratie...partis, syndicats, collectifs, associations, presse libre,...pour moi le "nuit debout" c'est un peu comme cet enfant gâté qui râle parce que ses jouets sont démodés sans même y avoir jouer. La première des révolution est intérieure en prenant déjà la mesure de la chance qu'on a, des possibilités d'agir, d'en user au lieu d'aller monter des camps scouts en ville et "s'indigner" à tout va et contre tout et n'importe quoi...

Combien je suis triste et inquiet quand je me connecte sur facebook...de voir, de lire ce que les gens postent sans aucun esprit d'analyse ou d'un minimum syndical de réflexion, de façon compulsive. C'est devenu le "way of life" politique, le débat niveau zéro..."les analphabètes du débat" comme dit si bien Fourest.

Exemples...tous le monde râle contre la loi travail, à juste titre...Hollande baching à tous les niveaux ! A deux doigts du lynchage sur la place publique, avec le peuple qui tend son pouce facebook comme un "à mort" à l'ancienne. Dans un an Marine au deuxième tour, élue par des français se prenant pour le centre du monde et en dictature, le pouce en l'air...mais qui parlera de LA GARANTIE JEUNE par exemple....un système de soutien aux jeunes les plus démunis pour les récupérer de la rue et de la 8/6 ? 

Tous le monde s'accorde pour cracher sur les médias mais qui se félicite et reconnaît leur liberté quand ils arrivent de façon internationale à s'entendre pour informer sur le PANAMA PAPERS ? Non...l'analyse n'ira pas jusque là, car c'est plus facile de balancer tout dans le même panier et le bain avec l'eau du bain. Et moi c'est ça qui m'inquiète le plus...

En fait, ce qui m'a toujours gonflé c'est l'unanimité. ..souvent signe à mon avis d'une analyse un peu rapide et forcément tronquée. Et dès qu'il y a unanimité je me méfie, Bakounine disait que l'uniformité c'est la mort, la diversité c'est la vie...donc pour moi l'unanimité c'est la mort...et même si ces évènements sur les places publiques ont forcément leurs côté positifs et angéliques, je ne peux donc être que méfiant sur nuit debout.

En solidarité avec Nuit Debout, je m'en retourne au lit, couché le jour !

Tag(s) : #PETITE HISTOIRE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :