La simplicité fait la beauté. Voilà qui peut résumer ce livre LA LISTE DE MES ENVIES de Grégoire DELACOURT. Simplicité de l'histoire, simplicité d'un style épuré, qui va vers l'essentiel, simplicité qui fait que l'on plonge au bout de quelques lignes à peine dans une histoire simple, au cœur de la si belle ville d'Arras qui a réveillé en moi quelques jolis souvenirs de grand-places ornés de gros pavés. Une histoire de mercière, une histoire tricotée, oui, voilà, simple comme on tricote, simple comme du tricot.

Le livre est court, car comme le dit la pub (Delacourt étant lui même publicitaire), ce n'est pas la peine d'en rajouter !...

Simplicité des personnages, des petites gens au quotidien, beauté simple, intime et à la fois grave dans les drames d'une histoire de couple, de famille, de petit magasin, d'amitié...et de mensonges.

J'ai trouvé dans ce petit roman à croquer en 3 jours pas mal de choses essentielles, en toute simplicité...

Un livre tricoté

Il n'y a que dans les livres que l'on peut changer de vie. Que l'on peut tout effacer d'un mot. Faire disparaître le poids des choses. Gommer les vilenies et au bout d'une phrase, se retrouver soudain au bout du monde.

Un livre tricoté

Je possédais ce que l'argent ne pouvait pas acheter mais juste détruire.
Le bonheur.
Mon bonheur, en tout cas. Le mien. Avec ses défauts. Ses banalités. Ses petitesses. Mais le mien.
Immense. Flamboyant. Unique.

Un livre tricoté

Les bulles du vin délient nos langues lorsqu'elles éclatent dans nos palais. Nous sommes tous doucement ivres. Et dans l'ivresse, ce sont toujours les craintes ou les espoirs qui refont surface.

Un livre tricoté

Oui, je pense que tout ce qui vient du passé n'est pas dépassé. Faire soi-même possède quelque chose de très beau ; prendre le temps c'est important. Oui je pense que tout va trop vite. On parle trop vite. On réfléchit trop vite, quand on réfléchit ! On envoie des mails, des textos sans se relire, on perd l'élégance de l'orthographe, la politesse, le sens des choses. J'ai vu des enfants publier des photos d'eux sur Facebook où ils vomissent. Non, non, je ne suis pas contre le progrès ; j'ai juste peur qu'il isole davantage les gens. Le mois dernier, une jeune fille a voulu mourir, elle a prévenu ses 237 amis et personne ne lui a répondu. Pardon ? Oui elle est morte. elle s'est pendue. Personne ne lui a dit que c'était vingt minutes d'atroces douleurs. Qu'on a toujours envie d'être sauvé, qu'il n'y a que le silence qui répond aux suppliques asphyxiées.

Tag(s) : #Bouquiner, #DES MOTS ET DES AUTRES

Partager cet article

Repost 0